Je proclame à l’avance Hery nouveau président élu de Madagascar

Je ne vais pas attendre le verdict de la Cour Électorale Spéciale (C.E.S) pour proclamer la victoire du candidat du pouvoir Hery RAJAONARIMAMPIANINA aux élections présidentielles de Madagascar pour le poste de premier président de la Quatrième République. C’est un amer souhait de bonne année aux partisans de l’ancien président Marc Ravalomanana qui souhaitait vraiment un retour au pouvoir  par les urnes face au coup de force inconstitutionnel mené par Andry Rajoelina et sa troupe en 2009. Le pays vivait dans une crise trop longue depuis presque 5 ans (2009-2014) causée surtout par les sanctions infligées par la communauté internationale pour atteinte à l’ordre constitutionnel.

Jean Louis Robinson VS Hery Rajaonarimampianina

Jean Louis Robinson VS Hery Rajaonarimampianina

D’ailleurs, le résultat final provisoire annoncé par la commission électorale indépendante CENI-T le vendredi 3 janvier dernier lui donne une avance de 5 points sur son rival Jean Louis ROBINSON, soit 270 000 voix d’écart. Par quelle magie pourrait-on inverser ce grand écart même s’il y aurait eu fraudes massives!!!

CENI-T => Hery 53,5% – Robinson 46.5%, taux de participation: 50,76%

Pour information, le taux de participation a baissé de 10% du premier tour au second tour, à dire que les deux candidats n’attirent pas. Il y a des messages à tirer de cette augmentation de l’abstention malgré le jumelage des législatives au deuxième tour le jour du scrutin le 20 décembre 2013 dernier.

Le journal La Gazette de la Grande Ile paru le lundi 06 janvier parle déjà d’un nouveau record déjà gagné par Hery: il s’agit du nom le plus long parmi les chefs d’État dans le monde => son nom complet: Hery Martial Rakotoarimanana Rajaonarimampianina, soit dans les 45 caractères et près de 9 syllabes. Une anecdote quoi!

Actuellement, le camp Robinson dénonce des fraudes massives. Effectivement, son équipe (QG Avana sis à Behoririka) a pu traiter 19 020 bureaux de vote à partir de ses procès-verbaux et les résultats enregistrés créditent Jean Louis Robinson de 52,87% des suffrages exprimés contre 47,13% pour Hery Rajaonarimampianina. Quel dilemme? Qui croire?

Faut-il rééditer le mouvement de 2002? Je ne crois plus que ce soit possible.  Non pas parce que les forces de l’ordre sont très menaçants mais le contexte n’est plus le même.

Ici, il s’agit d’un conflit sur une victoire au deuxième tour et non au premier tour.  Les 2 candidats Robinson et Hery n’ayant respectivement obtenu que 21% et 15% au premier tour. De deux, le taux de participation au second tour n’est que de 50% soit le président n’est donc élu que par le quart des Malgaches en âge de voter. De trois, Jean Louis Robinson n’a pas le charisme de Ravalomanana, il n’a été qu’un candidat adoubé par défaut par ce dernier après la disqualification de sa femme Lalao Ravalomanana par la CES bis.

Je vous partage cet extrait d’un article paru sur le journal La Nation cette fois-ci:

Robinson Jean-Louis et ses semblables paient actuellement chers les frais de leur amateurisme en matière électorale. Car, si son équipe avait déjà aperçu plusieurs mois en avant que certains vont organiser des fraudes durant le second tour de l’élection présidentielle et les législatives, la moindre des choses aurait été de mettre tout le dispositif bien avant pour devancer ces éventualités. Mais ce ne fut pas le cas dans le camp de Robinson qui ne décidait de monter au créneau qu’une fois le mal fait et qu’il était la principale victime. La réaction a été trop tardive. Peut-être qu’il ne fallait même pas réagir mais plutôt d’agir et d’anticiper les coups. C’était la plus élémentaire de tout type de stratégie. Des confidents ont laissé entendre que, par exemple, malgré plusieurs offres de délégués de vote pour le compte du candidat, son camp aurait rejeté plus de milliers d’hommes et de femmes pourtant prêts à lui prêter main forte pour le hisser à la magistrature suprême. Le candidat n’a pas pu ainsi couvrir de délégués tous les bureaux de vote. C’est un de ses talons d’Achille. Mais qu’a-t-il vraiment alors arrivé au candidat Robinson Jean-Louis, qui a été le grand favori de l’élection présidentielle ? N’a-t-il pas eu les moyens en mesure de ses ambitions ?

source: Une défaite voulue?

Mais bon, je ne vais soutenir la totalité des phrases de cet article car il y a des parties qui critiquent l’épouse de Robinson. Je ne suis un investigateur donc je ne sais rien.

Au camp Ravalomanana, il est temps de tirer leçon de leurs erreurs! Pourquoi n’ont-ils pas mené le deuxième tour d’une victoire écrasante comme prédisait beaucoup d’analystes avant le 20 décembre. On croyait que la population avait marre des déboires de la transition de 5 ans (2009-2014), les résultats indiquent que non, que ce soit 52,87/47,13 ou 46,5/53,5, beaucoup de Malgaches ont une bonne opinion de la transition rajoelinienne.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s