Les femmes malagasy et le Mira Lenta (Gender Equality)

Pour introduire ce blog, on va parler des femmes influentes dans le monde: il y a d’abord Angela Merkel la chancellière allemande, elle est influente car elle dirige un pays du G7, ensuite vient Hillary Clinton le secrétaire d’Etat aux affaires étrangères du pays le plus puissant du monde qu’est les États-Unis. Mais des femmes au pouvoir, président ou premier ministre, il y en a beaucoup mais le nombre est encore très faible par rapport aux hommes : ici en Afrique, nous avons une femme présidente depuis le Janvier 2006, il s’agit d’Ellen Johnson Sirleaf le président du Libéria …

Parlons de la France, un pays développé mais il faut avouer que les Français sont macho, les femmes ont rarement atteint les hauts rangs par rapport à ses voisins. Dans le temps, une femme est devenue premier ministre (Edith Cresson) mais rare s’en souvient. Une femme a failli devenir président (Ségolène Royal) mais les Français ne l’ont pas élu par un faux prétexte de programme pas convaincant. C’est Christine Lagarde, la nouvelle présidente du FMI qui est la française influente aujourd’hui mais n’oeuvre pas pour son pays.

Les femmes continuent de lutter pour obtenir l’égalité avec les hommes dans le monde, on nomme ce projet comme « Mira lenta » à Madagascar, un projet qui vise au moins 30% des postes dirigeants pour les vehivavy = viavy = ampela, elles le méritent car démographiquement, elles sont plus nombreuses. De nos jours, dans les villes, pas comme dans le passé, les femmes étudient et travaillent.

Le soucis c’est que la majorité des femmes restent moins éduquées que les hommes, la mentalité en général est aussi macho donc la plupart préfère voir les hommes diriger que les femmes. Le principal blocage au « Mira lenta » ce sont les femmes eux-même, elles seraient jalouses de voir d’autres personnes de son genre d’atteindre des places importantes, de réussir. C’est la mentalité « mifamingana » des Malagasy qu’il faut abandonner si nous voulons réussir, sortir de cette pauvreté sans fin.

Insolite: à propos de sexisme, les femmes de France n’ont trouvé à faire pour lutter en faveur du « Mira Lenta » que d’exiger les mentions Madame (mariée) ou Mademoiselle (non mariée) dans les formulaires administratifs. Et elles ont peut-être raison! A lire sur 20minutes.fr

Publicités

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s